Les grenats : le charbon ardent de l’orpailleur

La recherche d’or ne se résume pas seulement à la recherche de paillettes en rivière. Il est possible de trouver également des minéraux. Certains sont complètement inutiles comme le mica ou la pyrite, mais il y en a de beaucoup plus précieux. Nous allons vous parler des grenats. Certains ont un carat assez intéressant pour être conservés dans votre collection. Le grenat est une pierre fine connue depuis l’antiquité. Bien qu’un orpailleur soit plus motivé par la présence d’or, il doit savoir élargir son esprit et regarder les belles choses qui se trouvent tout à coté.

Les grenats dans l’histoire.

Les grenats sont connus depuis l’an 372 av JC, et ce fut Theophraste qui en mentionna le nom “anthrax = charbon”. Ce n’est que 400 ans plus tard que Pline l’ancien compléta son nom en l’appelant “Charbon ardent” de par sa couleur la plus répandue, le rouge.

L’appellation de “grenat” est très récente. Elle date des années 1270, sous Albert Le Grand, et vient de “pomme de grain” ou “Grenade . Le Grenat est donc une pierre fine connue pour sa couleur rouge-brun. Les charbons ardents appartiennent à la famille des silicates de structure cubique de classe 4/m32/m. Sa couleur peut varier en fonction de sa composition chimique. Les grenats peuvent donc prendre à peu près toutes les couleurs sauf le bleu.



Description de la pierre Grenat.

fond de pan avec paillette et un grenat

Les grenats sont constitués d’un ensemble de minéraux étroitement liés, qui donnent des pierres précieuses de presque toutes les couleurs. Les grenats rouges ont une longue histoire, mais les acheteurs de pierres précieuses modernes peuvent choisir parmi une riche palette de couleurs de grenats : verts, oranges, oranges rosées, rouges violacés profondément saturés et même certains bleus.

Le grenat rouge est l’une des pierres précieuses les plus communes et les plus répandues. On les trouve dans les roches métamorphiques (qui sont des roches modifiées par la chaleur et la pression) et dans tous les continents. Tous les grenats ne sont pas aussi abondants que les rouges. Un grenat vert, la Tsavorite, est également présent dans les roches métamorphiques, mais il est plus rare car il a besoin d’un processus chimique de roches inhabituelles et des conditions spéciales pour se former.

La plupart des grenats trouvés près de la surface de la Terre se forment lorsqu’une roche sédimentaire à haute teneur en aluminium, comme le schiste , est soumise à une chaleur et une pression suffisamment intense pour produire du schiste ou du gneiss. Le grenat se trouve également dans les roches du métamorphisme de contact, les chambres magmatiques souterraines, les coulées de lave, les éruptions volcaniques profondes et les sols et les sédiments formés lorsque les roches grenat sont altérées et érodées.

Le Démantoïde est un grenat vert rare et célèbre, la spessartine (également appelée Spessarite) est un grenat orange et la Rhodolite est un beau grenat rouge pourpre. Les grenats peuvent également présenter des phénomènes de facettes avec des changements de couleurs similaires à l’alexandrite, une pierre précieuse rare.

Tous les grenats ont essentiellement la même structure cristalline, mais leur composition chimique varie. Il existe plus de vingt catégories de grenats, appelés espèces, mais seulement cinq sont commercialisés en tant que gemmes. Ce sont le Pyrope, l’Almandine (également appelée Almandite), la Spessartine, la Grossularite (Grossularite) et l’Andradite. Un sixième, l’Uvarovite, est un grenat vert qui se présente généralement sous forme de cristaux trop petits pour être taillés. Il est parfois monté en grappe sur des bijoux. De nombreux grenats sont des mélanges chimiques de deux ou plusieurs espèces de grenats.

Forme et morphologie des grenats.

les 2 formes possibles des grenats dans nos rivières

Les charbons ardents sont des minéraux isomorphes. On distingue 2 formes majeures de grenats: Soit en forme dodécaèdre rhomboïdal, soit en forme Tétragonotrioctaèdre.

La structure des grenats est donc constituée par des octaèdres et des tétraèdres dans une structure cubique. Un chercheur, du nom de Hauy, a justement étudié en détail la forme des charbons ardents. Il a remarqué que la forme dodécaèdre des grenats était la même que celle des alvéoles des ruches des abeilles. Cette disposition permet d’offrir la plus petite surface d’exposition, donc une plus grande résistance aux chocs. Voilà pourquoi il n’est pas rare de retrouver de belles formes de charbons ardents parfaitement formés.

grenat vu par binoculaire

D’un point de vue physique.

Le grenat n’est pas un minéral mais un groupe de minéraux qui se décline en fonction de sa composition chimique. Les grenats sont intégralement en interaction chimique avec les silicates. Pour exemple, une forte augmentation de température de l’ordre de 500°) et de pression (de l’ordre de (1,8 GPa) permet au grenat d’étendre sont volume minéral significativement. C’est la mise en présence avec certains minéraux comme le magnésium ou le fer, dans des conditions extrêmes de pressions et de températures, qui permet d’asseoir la cristallinité, la forme et donc la solidité du cristal. Plus les minéraux sont gros chimiquement, plus les liaisons sont fortes, ce qui augmente la solidité du grenat.

grenat dans la lumière traversante

À l’état naturel, les grenats sont thermodynamiquement instables. Il y a donc naturellement un rééquilibre des différents éléments chimiques du milieu, mais ceci se fait très lentement, surtout dans des conditions de températures et de pressions faibles. Aussi, les types que nous trouvons sur une même zone ou une même rivière sont tous identiques avec les mêmes caractéristiques physicochimiques.

Propriétés minéralogiques.

  • Dureté : 6,5-7,5 .
  • Densité : 3,4 – 4,3 .
  • Classe : nésosilicates .
  • Système cristallin : cubique 4/m 3 2/m .
  • Habitus : habituellement rhombododécaèdres, tétragonotrioctaèdre, ou combinaison de ces deux formes, plus rarement hexaoctaèdres. Également massive ou en grains fins .
  • Indice de réfraction : 1,72-1,94 Biréfringence : 0,000-0,005 .
  • Couleur : toutes sauf le bleu, selon les variétés.
  • Éclat : vitreux à résineux, possibilité de chatoiement dû à la présence de fines inclusions de pyroxènes ou d’amphibole. Existence de grenats étoilés, essentiellement à 4 branches.
  • Transparence : transparent à opaque – Clivage : aucun – Fracture : conchoïdale, parfois fragile .
  • Trait : blanc .

Comment se forment les Grenats que l’on rencontre orpaillage ?

Les charbons ardents que nous rencontrons dans nos bâtées se sont formés dans des conditions hydrothermales mais ont poursuivi leur cristallisation à des températures caractérisées de basses” (inférieures à 300 °C). De ce fait , la formation et la cristallisation a été très lente, mais une partie de ces grenats provient également de la roche mère; Ils se sont cristallisés lors de la constitution de cette roche alors en fusion.

grenat au bout du doigt

D’un point de vue général, les grenats générés à “basse température” sont beaucoup plus durs et chimiquement plus stables que ceux issus d’une formation métamorphique. La plupart des grenats se forment aux limites des plaques convergentes où le schiste est sensible au métamorphisme local. Dans le nouvel environnement température-pression, la chaleur et la pression du métamorphisme rompent les liaisons chimiques et recristallisent les minéraux en une structure stable. Le grenat d’aluminium et l’amantadine se forment généralement dans cet environnement.

Au fur et à mesure que ces roches se métamorphosent, les grenats deviennent de minuscules particules. Au fil que le métamorphisme progresse, les grenats grossissent progressivement avec le temps jusqu’à remplacer les matériaux rocheux environnants.

Les grenats calcaires sont généralement formés en transformant le calcaire argileux en marbre par métamorphisme de contact le long des bords d’intrusions de roches ignées. Les grenats de calcium ont une grande valeur dans le commerce des pierres précieuses, comme la tsavorite un grossulaire vert brillant) et les amygdales (un andradite vert doré).

En France, et particulièrement en orpaillage, nous rencontrons 2 types de grenats ; les almandins et les andradites, beaucoup plus rares.

Les grenats almandin.

Les grenats sont des minéraux relativement dures. On les trouve souvent concentrés dans les sols et les sédiments qui se forment lorsque les roches grenat sont altérées et érodées. Ces grenats alluviaux sont souvent la cible des orpailleurs car ils sont faciles à extraire et à éliminer des sédiments ou du sol à la bâtée ou à la rampe d’orpaillage.

grenat vu par binoculaire aussi

L’almandin est la forme de grenat la plus répandue en France, dans nos rivières. Il est formé à partir d’éléments chimiques également répandus comme le fer, le magnésium ou encore le soufre. On retrouve ces grenats dans des roches de substrat relativement communes, de formes magmatiques ou métamorphiques basses, mais son substrat rocheux de prédilection est les roches schisteuses. Le grenat almandin se forme en général par réaction entre les chlorites et la muscovite.

Utilisation des grenats.

Utilisation et croyance métaphysique.

  • Il est la pierre symbolique des 18 ans de mariage.
  • il est la pierre à offrir pour une naissance du mois de janvier.
  • On dit que le grenat accroit la créativité, l’intelligence et améliore le sens des affaires (j’en mange tous les matins au petit déjeuner … Blague !). L’almandin est utile pour renforcer le cœur, inspirer l’amour et aide à percevoir la vérité.
  • Il régénère l’énergie magnétique du corps, l’estime personnelle et la popularité aux yeux des autres.
un coeur de paillettes

Son utilisation en joaillerie.

De même que les orpailleurs apprécient de trouver des petits tétraèdres rouges et bruts, certains collectionneurs de gemmes s’intéressent au grenat. Il est une pierre de choix pour la collection, de par sa couleur rouge profond si particulière, semblable à s’y méprendre à un rubis pour les néophytes.

magnifique grenat de chez charlie's gem
Magnifique grenat de chez charlie’s gems

Dans quelle région de France le trouve-t-on ?

Incontestablement, les Pyrénées-Orientales sont “LE “département du grenat, autant par son omniprésence dans ses cours d’eau, que par de grands noms de lapidaires de ce type de minéral. Il y a aussi pas mal de grenats sur le cours d’eau de l’Ariège, à la couleur très spécifique rose-violacée de par sa teneur importante en fer et manganèse. On en trouve donc communément le long de l’ouest Pyrénéen, de la vallée de la Garonne jusqu’au début du littoral Méditerranéen.

fond de pan avec paillette et grenat

Toutefois, pour beaucoup d’orpailleurs de ces départements, à l’exception de quelques beaux spécimens, les grenats ne sont rien de plus que des déchets au même titre que le sable noir, d’autant que le grenat et le sable noir ont sensiblement la même densité.