Trouver des roches métamorphiques aurifères en 6 étapes

Une roche métamorphique est une roche dont la structure a été modifiée sous l’effet de la chaleur et de la pression. En orpaillage, nous avons l’habitude de prospecter des placiers plutôt dans les zones de roches sources dites métamorphiques. Ces placiers sont des débris de roches concassées par le courant, provenant d’une zone d’érosion. Pour un chercheur d’or, il est plus intéressant de rechercher dans ces zones de placiers, car l’or s’y concentre en plus grande quantité. Sa forme est fonction du chemin qu’il a parcouru; Il peut donc être déformé et aplati. Il est donc beaucoup plus facile de rechercher cet or concentré, plutôt que l’or inclus dans la roche dure.

graphe des transformations des roches metamorphiques

Pourtant, avec de l’ancienneté, l’orpailleur recherche de nouveaux défis et de nouveaux horizons. Il s’oriente vers la recherche d’un or plus rare, atypique et noble telle que des grains ou éventuellement des pépites, d’un or dans sa source d’origine voire inclus dans la roche dure. Si cette prospection est nettement plus difficile, le résultat en vaut parfois les efforts. Voici quelques indices qui vous permettront de localiser plus facilement l’or dans les roches dures.

Indicateurs majeurs pour vous aider à trouver de l’or dans les roches métamorphiques

Conditions similaires aux exploitations minières à proximité

Si vous explorez de nouveaux endroits avec des preuves plus ou moins anciennes d’exploitation ou de prospection dans le passé, alors c’est une bonne idée de regarder d’abord à proximité de ces zones et de comparer la géologie. Parfois, vous pouvez identifier des indicateurs géologiques similaires qui peuvent vous aider à trouver de l’or.



Changements de couleur du sol

Le sol est composé de petites particules de roche et de minéraux. La couleur du sol est donc un bon indicateur pour l’or, tout comme un changement de type de roche. Souvent, des sols qui passent de la couleur jaunâtre ou rougeâtre indiqueront une teneur élevée en fer, ce qui est un très bon signe de présence d’or.

Changements dans le type de roche et changement de végétation

L’or se forme souvent à des endroits où deux types géologiques différents de roches se rencontrent. Ainsi, des endroits où deux types de roches différentes se rencontrent méritent toujours d’être prospectés. Si une zone a beaucoup de terre végétalisée, les changements de roches ne sont pas toujours faciles à voir. Dans ce cas, la différenciation de la végétation sera un bon indicateur. Différentes plantes poussent généralement dans différents types de roches hôtes.

Teinture ferreuse de la roche métamorphique

La coloration au fer est un autre excellent indicateur de la présence d’or en roche dure. Comme déjà mentionné, les sols rougeâtres sont un bon indicateur. Si vous trouvez des morceaux de quartz auxquels des cristaux rouge foncés ou du noir sont attachés, c’est aussi un bon signe qu’il y a une forte teneur en fer, lors de la montée en température de la roche. Vous pourriez alors concasser et recueillir certaines des roches à proximité pour vérifier la présence d’or ou d’autres minéraux.

changement de roche dure metamorphique

Des minéraux souvent trouvés avec de l’or

Il existe des minéraux bien connus qui sont généralement associés à l’or. On les trouve dans les districts aurifères du monde entier. Familiarisez-vous avec les types de géologie dans la région que vous exploitez. En France, ce sera l’oxyde de fer, l’olivine, ou encore les saphirs dans le massif central.

Roches érodées et «Quartz effrité »

Dans les endroits où différents types de roches se rencontrent, le point de contact aura parfois de la matière qui a une structure très lâche. Ces roches s’effriteront facilement. Si du quartz est présent, il sera souvent très « déstructuré » et friable.

Techniques d’extraction de minerai d’or

Tout d’abord, je recommande toujours d’avoir sur soi une batée de prospection et de tester les graviers de la région. Loin d’un point d’eau, vous pouvez creuser et tester par un lavage à sec , ou encore utiliser de l’eau en bouteille apportée à cet effet. Si vous pouvez localiser de l’or très fin, cela voudra dire que vous êtes dans une bonne zone.

Deuxièmement, vous pouvez collecter des échantillons de roches prometteuses et les concasser pour libérer tout or potentiel. Il s’agit d’une méthode relativement simple qui vous donnera une idée des types d’échantillons qui méritent d’être collectés et traités.

Pour conclure

Gardez à l’esprit que tout l’or n’est pas visible. En fait, certaines des plus grandes mines du monde traitent de l’or qui n’est pas visible et donc impossible à récupérer en utilisant les méthodes ci-dessus. L’or peut se trouver dans des veines de quartz mais la plus grande quantité d’or se trouve dans les roches métamorphiques. Son extraction et très difficile et la quantité d’or qu’elles contiennent est très faible. Le seul avantage pour les mineurs professionnels d’extraire ce type de roche, c’est que l’or s’y trouve dans plus de 83 % des cas sur la terre. Pour l’orpailleur de loisir, c’est une autre façon de chercher de l’or mais sa prospection et son extraction est bien loin d’être aussi rentable que l’or libre alluvionnaire.

le granit est une roche metamorphique qui peut contenir de l'or

En orpaillage, les roches qui vont nous intéresser sont le granit, le schiste et le Gneiss. Ces roches métamorphiques peuvent contenir de l’or.

4 réflexions sur “Trouver des roches métamorphiques aurifères en 6 étapes

  • à
    Permalien

    Bonjour,moi je posede une roche avec de l or ou quelque chose de semblable,ccomment savoir si c esst de l or?

    Répondre
    • à
      Permalien

      Bonjour, d’abord il faudrait faire un prélèvement local de ce qui semble être de l’or puis le tester par exemple avec une pierre de touche et un gradient d’acide pour vérifier si c’est bien de l’or et quelle pureté. On peut aussi, toujours avec ce prélèvement, tenter d’utiliser des techniques physique comme le test de la lame pour tester la ductilité du métal, donc identifier si c’est de l’or ou bien de la pyrite (plus probable si votre roche est Française). Si c’est de la pyrite, le métal est plutôt scintillant (facettes) et de couleur jaune très clair, alors que l’or, lui, est d’une couleur plus pale et profonde (ressemble beaucoup à n’importe quel bijou en or jaune), visitez ce lien pour en savoir plus : https://www.goldlineorpaillage.fr/10-astuces-reconnaitre-lor/ . Si par chance, c’est bien de l’or, il faudra connaitre la quantité d’or dans votre roche (qu’on appelle alors un spécimen). Dans ce cas, on peut déterminer le poids exact de l’or en procédant comme dans cet article : https://www.goldlineorpaillage.fr/connaitre-poids-or-specimen/

      Répondre
  • à
    Permalien

    Les roches se forment sur Terre sous forme de roches ignées, sédimentaires ou métamorphiques. Les roches ignées se forment lorsque les roches sont chauffées au point de fusion qui forme le magma. Les roches sédimentaires sont formées à partir de la cimentation des sédiments, ou du compactage (compression) des sédiments, ou de la recristallisation de nouveaux grains minéraux qui sont plus gros que les cristaux d’origine. Les roches métamorphiques se forment à partir de la chaleur et de la pression, transformant la roche d’origine ou mère en une roche complètement nouvelle. La roche mère peut être sédimentaire, ignée ou même une autre roche métamorphique. Le mot « métamorphique » vient du grec et signifie « changer de forme ».

    La roche solide peut être transformée en une nouvelle roche par des contraintes qui provoquent une augmentation de la chaleur et de la pression. Il existe 3 agents principaux qui provoquent le métamorphisme. Les facteurs qui provoquent une augmentation de la température, de la pression et des changements chimiques sont les trois agents que nous allons étudier.

    Les augmentations de température peuvent être causées par des couches de sédiments enfouies de plus en plus profondément sous la surface de la Terre. Au fur et à mesure que nous descendons dans la terre, la température augmente d’environ 25 degrés Celsius pour chaque kilomètre que nous descendons. Plus les couches sont profondes, plus les températures deviennent élevées. Le poids important de ces couches provoque également une augmentation de la pression, qui à son tour provoque une augmentation de la température.

    La descente des couches rocheuses dans les zones de subduction provoque le métamorphisme de deux manières; l’effet de cisaillement des plaques glissant les unes sur les autres fait changer les roches entrant en contact avec les roches descendantes. Une partie de la roche descendante fondra à cause de cette friction. Lorsque la roche fond, elle est alors considérée comme ignée et non métamorphique, mais la roche à côté de la roche fondue peut être modifiée par la chaleur et devenir une roche métamorphique. Le diagramme ci-dessus vous montre où la roche métamorphique (ZONE JAUNE) peut être produite dans une zone de subduction.

    Répondre
  • à
    Permalien

    Merci beaucoup pour cet article fort intéressant. Il est vrai qu’en orpaillage, c’est important de connaitre les bases de la géologie.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.