10 astuces pour reconnaitre l’or à coup sûr

Non, tout ce qui brille et qui est jaune n’est pas forcément de l’or. Comment reconnaitre si c’est bien de l’or ? Combien d’orpailleurs se sont laissé avoir par des paillettes jaunes trouvé au bord des cours d’eau mais qui n’était en rien de l’or. Nous allons vous donner un certain nombre d’astuces pour vous aider à identifier l’or à coup sûr et le reconnaitre aussi bien pour des paillettes et parfois aussi pour des pépites et même des bijoux ou objets en or.

Les caractéristiques de l’or afin de le reconnaitre facilement.

L’or, dont le symbole chimique est Au, est malléable, ductile, et sa conductivité thermique et électrique élevée ainsi que sa résistance à l’oxydation rendent ses utilisations innombrables. La malléabilité est la capacité d’un métal à être pressés ou martelés en feuilles minces, 10 fois plus minces qu’une feuille de papier. La capacité de l’or à être tiré dans un fil mince (ductilité) lui permet d’être déposé sur des circuits électroniques tels que des transistors et d’être utilisé comme alliage de brasage industriel.

paillettes et pépites facile à reconnaître dans un pan

L’un des inconvénients de l’or pour une utilisation dans l’industrie est qu’il s’agit d’un métal sectile. Pour lutter contre cette faiblesse, l’or est généralement allié à d’autres métaux comme l’argent, le cuivre, le platine ou le nickel. Les alliages d’or sont mesurés en carats (carats). Un carat est une unité égale à 1/24e parties d’or pur dans un alliage. Ainsi, l’or 24 carats est de l’or pur, tandis que l’or 18 carats représente est à 3/4 d’or pur.

L’or a également une densité importante de 19.33 lorsqu’il est pur. Ce critère de densité permet de le reconnaitre facilement en plus de sa couleur. L’orpailleur et le chercheur d’or se sert de sa forte densité pour l’extraire.

Les astuces pour reconnaitre l’or facilement.

Comment pouvons-nous dire si c’est vraiment de l’or ou non ? Ces astuces peuvent vous aider à déterminer si votre or est réel et peut-être quelle est la vraie pureté. Il existe de nombreuses façons suggérées pour tester l’or, et celles-ci sont parmi les plus courantes :

Le test de la sous-pesée à la main.

Premier test assez subjectif mais qui, pour les habitués, arriveront à avoir une première conviction. Si votre morceau d’or est supérieur à 1 gramme, vous arriverez à sous peser et reconnaître l’or de part son poids. Ce test est subjectif et ne peut servir que lorsque vous êtes au milieu de rien sans aucun matériel. Bien sur une part de doute subsistera mais si l’objet est assez massif et petit, en sous pesant dans votre main l’objet, vous arriverez en sentir sa densité plus forte. À titre de comparaison, il faut que vous ayez l’impression de sous-peser du plomb (densité proche de l’or).

reconnaître une pépite d'or au creux de la main

Le test du fond de teint.

Cette façon de tester l’or à la maison n’est pas aussi fiable que certains, mais c’est un bon moyen de savoir si l’or est vrai ou faux. Appliquez un fond de teint liquide et de la poudre sur votre front ou le dos de votre main. Frottez vos bijoux en or dans la zone où le fond de teint a été déposé. 

Si une trace noire est laissée derrière, il est plus probable que l’objet est en or. Une autre version consiste à frotter l’or sur le front de toute personne qui a peu de fer (anémie). Si l’or est réel, l’hémoglobine dans le sang se lèvera et fera cette marque noire sur la peau. Cela ne fonctionne cependant que si la quantité de fer dans le sang de la personne est faible.

Le test du trait.

Frottez l’objet sur un morceau de grès cérame non émaillé (porcelaine). Il ne doit pas faire de strie noire. Si c’est le cas, c’est de la pyrite. Si la bande est jaune or, c’est de l’or. Les carreaux de porcelaine non émaillés peuvent être trouvés dans une quincaillerie. C’est une des techniques les plus fiables pour reconnaitre l’or.

Le test de la cruche d’eau.

Ce test fonctionne plutôt bien sur des paillettes. Déposez votre objet en or dans une cruche ou un verre rempli d’eau. L’or est un métal lourd. L’or devrait couler. si la paillette flotte, c’est probablement de l’or des fous. Attention aux ailes de mouches qui ont l’habitude de flotter plus facilement. Attention également au phénomène de tension de l’eau qui font flotter les paillettes d’or lorsqu’elles sont sèches et qu’on les dépose dans de l’eau.

Le test de la rayure sur verre.

Utilisez l’échelle de Mohs pour déterminer la dureté du métal. L’or a une dureté d’environ 2,5 à 3 sur l’échelle de Mohs. Le verre par contre a une dureté de 5,5 sur la même échelle. Essayez de gratter le verre avec le morceau d’or. S’il raye le verre, ce n’est certainement pas de l’or ou alors, il est mélangé à d’autres métaux et la quantité d’or est très faible.

Le test à l’aimant.

Tenez un aimant près de la pièce d’or. Si l’aimant attire l’objet, il y a d’autres métaux mélangés dans l’or. Ce n’est pas de l’or pur.

Le test à l’acide.

Achetez de l’acide chlorhydrique ou de l’acide sulfurique, des gants en caoutchouc et des lunettes de protection dans une quincaillerie. Utilisez quelque chose comme un petit morceau de verre ou une pierre de touche pour déposer une très petite quantité d’acide sur l’or. Si l’or commence à se dissoudre, alors il y a un autre type de métal mélangé à l’or et ce n’est pas pur. C’est la technique la plus utilisé pour reconnaitre l’or. Attention toute fois au titrage de l’or et à la qualité des acides.

Le test au marteau (test destructif).

L’or étant un métal malléable et pliable, martelez délicatement l’objet ou le grain supposé en or. Il se déformera, le pliera, s’étirera mais ne se brisera pas en morceaux sous les chocs.

débris d'or en orpaillage avec des formes differentes

Le test de la lumière.

Contrairement à ce qu’on peut dire sur l’or, il ne brille pas et ne scintille pas. Son éclat, son intensité et sa couleur reste constante quel que soit le positionnement d’une source lumineuse. Il suffit donc de prendre un lampe de poche ou vous placer sous une lumière de plafond et déplacer la source lumineuse. La couleur jaune et son intensité doit rester identique à condition que l’intensité lumineuse reste, elle aussi, constante.

Demandez l’avis d’un professionnel.

Dernière méthode est de tout simplement allez chez n’importe quel bijoutier. IL aura tout le matériel (test l’acide) pour vous certifier si c’est de l’or ou pas.

Hits: 614

error: