Les 7 sites internet francophones de référence en orpaillage

Depuis ces dernières années, l’orpaillage a connu un certain intérêt et l’or se recherche partout en France. Cet intérêt est parti des réseaux sociaux et s’est stabilisé par la suite avec les sites internet. Goldline Orpaillage pourrait également figurer dans cette liste. Il nous semble opportun de vous présenter quels sont , à nos yeux, les sites internet de référence de l’orpaillage de loisir en France, et surtout vous expliquer pourquoi ils ont leur place ici.

Les sites d’information sur l’orpaillage.

En orpaillage, il est important de s’informer. Un site d’orpaillage doit pouvoir apporter les informations de base indispensables pour découvrir et commencer à apprendre l’orpaillage. Voici notre liste.

Guppy Orpaillage Loisir.

Nous commençons cette liste par un site de cœur; Tout simplement car c’est le premier site de référence pour nous qui avons commencé l’orpaillage en 2013.

guppy orpaillage loiisr le site de référence de l'orpaillage

C’est simple. À ce moment-là, si vous vouliez apprendre l’orpaillage par vous-même, c’est sur ce site qu’il fallait aller. C’est aussi ce que nous avons fait . Sous son codage html ancien, il n’en est pas moins complet. Je pense que ce site sur fond noir en a inspiré plus d’un … (eh oui, si le site de Goldline Orpaillage est sur fond noir, c’est uniquement un clin d’œil à un site qui reste et qui restera notre référence à tous).

Guppy orpaillage Loisir balaie absolument tous les thèmes de l’orpaillage. Matériel, minéraux, législation, histoire, bibliographie, témoignage et bien sûr, un forum.

Le gérant de ce site n’est autre que Yvan Pujol, un grand nom de l’orpaillage amateur français. D’ailleurs, je tiens également à mettre en avant une face cachée de ce site qui, pour le coup, s’adresse aux tout petits. En fait, pas si caché que cela. Si vous avez quelques réflexes en webmastering comme moi, si vous regardez l’url du site d’orpaillage, ce dernier n’est qu’un sous domaine. Je vous laisse allez voir ce qui se cache sous le domaine racine: Un site pour apprendre à utiliser l’ordinateur aux jeunes enfants. Il faut également savoir que l’autre sous-domaine est utilisé actuellement dans de nombreuses écoles maternelles et primaires (dont celle de mon fils).

GoldSnoop

Je me permets de vous parler maintenant d’un site que j’aime bien car il aborde l’orpaillage d’une façon très originale sous forme d’un fil rouge. Vivien Laille est un orpailleur ariégeois qui prospecte beaucoup avec un contenu diversifié dans ses prospections.

goldsnoop site orpaillage ariège

C’est ainsi que vous pouvez suivre ses aventures et surtout ses comptes rendus de prospection. Ce site se lit comme un rapport d’expérience d’un prospecteur qui rend compte de ses découvertes, de ses difficultés et de ses succès. Il a une excellente connaissance géologique et explique très bien les choses en donnant ses conseils et ses méthodes.

Le contenu est donc très bien documenté avec beaucoup d’images légendées de ce qu’il a pu découvrir avec de la lecture, beaucoup d’images et aussi pas mal de vidéos. Je vous conseille vraiment de le suivre.

Geoforum.

Geoforum est “LE” site le mieux documenté en matière de géologie, gemmologie et orpaillage. Une énorme communauté qui existe depuis plus de 15 ans.

le forum de référence en geologie

Pour être franc, la géologie n’est pas mon fort. C’est même la partie que je déteste en orpaillage car je n’y comprends rien.

En orpaillage, suivant la manière dont on entreprend son loisir, on est obligé de s’y intéresser. Je préfère passer par un forum car les gens donnent leurs réponses et celles-ci sont débattues. Ceci permet d’avoir un point de vue plus nuancé dans certains cas. Une chose est sûre, dans ce forum, il y a des gars comme moi, mais il y a aussi de vraies pointures en géologie et minéraux. Si vous voulez aborder le côté géologique de l’or et de la prospection aurifère et y aller en douceur, pensez à ce forum.

Les sites utiles pour l’orpaillage.

Google Mag / Google earth.

En orpaillage, la prospection demeure la partie la plus intéressante et excitante. Elle commence toujours par une prospection géo-satellite. Depuis l’expansion de Google dans nos vie et l’importance de la géolocalisation, les cartes satellites sont maintenant à la portée de tous.

Dans ce domaine, Google Map et Google Earth sont les outils les plus utilisés. Le premier est une application sur navigateur alors que le second est un logiciel à installer, mais les 2, ont la même fonction de base.

vue satellite pour faire de la prospection aurifère

Pour un orpailleur c’est le point de départ pour commencer ses recherches. la prospection satellite permet de faire beaucoup de choses.

  • Repérer des zones de dépôts, des placiers, du bedrock.
  • Prévoir son trajet (évidemment).
  • Voir où se garer et prévoir l’itinéraire du spot à prospecter.

Ces outils peuvent également apporter des vues directes du cours d’eau à condition qu’une route et que la “google car” soit passée par là. En effet , des voitures de prises de vues existent pour les routes les plus fréquentées. Personnellement, je m’en sers beaucoup lorsque une route est juste au bord de l’eau ou sur un pont. Cela permet de mieux appréhender la zone mais hélas, cette technique montre vite ses limites.

Même si Google map est très pratique car il ne nécessite aucune installation, je le trouve moins complet que google earth. En effet google map n’a que des prises de vues à un instant “t”. Si la photo a été prise en pleine crue, vous ne verrez rien de la zone. Au contraire, google Earth dispose d’une petite option qui permet d’afficher l’historique des prises de vues sur plusieurs années. Ceci est fortement appréciable pour 2 raisons.

  • Vous aurez de grandes chances d’avoir une vue hors période de crues, voire mieux encore, en période d’été.
  • Vous pourrez également apprécier la modification du cours d’eau dans le temps (les images les plus anciennes datent de 2006).

Infoterre.

Tout prospecteur normalement constitué connait ou a entendu parler d’Infoterre. C’est un sous-domaine du Bureau de Recherche Géologique et Minière (BGRM). Cette plateforme internet propose tout un ensemble de cartographies interjectives du sous-sol national sur divers domaines; essentiellement centré sur la minéralogie et la protection environnementale.

Ce site internet est vraiment très puissant à condition de savoir comment interpréter les résultats, dompter un peu les légendes et filtres cartographiques. Les premières visites sont un peu compliquées au début mais à force de bidouiller un peu l’interface, l’utilisation est plus simple.

site infoterre cartographie des zones aurifères en France

L’interprétation est également particulière et très poussée. Par exemple, si on cherche l’inventaire minier de l’or, il y a l’inventaire alluvionnaire et l’inventaire géochimique.

L’inventaire alluvionnaire est une présence d’or sous forme alluvionnaire libre mais qui peut être de l’ordre du micron. Idem pour l’inventaire géochimique qui est l’or inclus dans la roche et révélé par des moyens de laboratoire et carottage. Attention donc de bien saisir les informations scientifiques de ces cartographies.

A coté de ça, le site apporte beaucoup d’informations sur la nature géologique du sol. Cela demande un apprentissage scientifique, historique et géologique de l’or pour synthétiser les informations et surtout trouver la bonne information exploitable pour nous, chercheurs d’or.

Vigicrue.

S’il y a bien un site qu’il faut consulter avant de partir orpailler, c’est bien Vigicrue. Nous avons déjà parlé de ce site dans un article dédié.

Vigicrue est un site qui permet de vérifier le niveau des cours d’eau en France. Il est en effet très utile pour savoir si votre zone est praticable ou non. Il vous permet également de juger de la hauteur de l’eau lors des crues sur votre spot (ou à proximité). Ce dernier point peut vraiment vous aider lors de votre prospection.

présentation du site vigicrue

Enfin, Vigicrue est un outil indispensable pour assurer votre sécurité. Vous pouvez prévoir si l’eau montera dans les prochaines heures ou minutes. Il serait dommage de rester coincé au milieu d’un ilot car l’eau est montée sans que vous vous en rendiez compte …

Je vous conseille donc vivement de consulter régulièrement ce site.

Les sites d’orpaillage associatifs.

Le Fédération Française d’Orpaillage.

Oui, l’orpaillage a une Fédération. Bien que peu active, elle a le mérite d’exister. Elle propose chaque année la compétition du championnat de France d’orpaillage et quelques sorties de groupes.

présentation du site de le FFOR

Elle a été fondée en 1987. Du fait du faible nombre de pratiquants, encore aujourd’hui, elle n’a pas de statut national mais rassemble plusieurs associations locales dont Goldline Orpaillage fait parti. C’est d’ailleurs elle qui nous donne les directives à suivre et à appliquer localement.

Elle est dépositaire des titres de Champion et de Championne de France des Chercheurs d’Or et est représentante officielle auprès du World Goldpanning Association, l’association mondiale d’orpaillage compétitif.

Orpaillage Aventure 09.

Orpaillage Aventure 09 est l’association d’orpaillage dédié au département de l’Ariège. Goldline Orpaillage est également partenaire avec l’association Orpaillage Aventure.

présentation du site orpaillage aventure

Cette association a initié le travail de réglementation et de rationalisation de l’orpaillage en Ariège dans le but de faire reconnaitre l’orpaillage à son juste titre et développer l’activité de l’orpaillage au point de vue local dans tout le département.

Cette association de taille familiale propose des événements et des stages d’orpaillage, en étroite collaboration avec le DDT de l’Ariège. C’est une association active localement qui devrait servir d’exemple à d’autres associations dans l’avenir.

Parlons des sites que nous avons oubliés.

Bien sûr, nous avons très certainement oublié d’autres sites. Nous les encourageons à se manifester afin de compléter cet article. Nous avons également et volontairement omis de citer les boutiques de vente de matériels.

Vues : 338