A quel moment nettoyer sa rampe d’orpaillage ?

L’orpaillage ne serait pas ce qu’il est sans une rampe de lavage dit ” le sluicing”. Le sluicing est vraiment une pratique à part entière, autant utilisée que le pan américain. Son utilisation permet de récolter davantage d’or qu’à la batée à condition, toutefois, que la zone soit rentable pour utiliser cet outil. Voilà pourquoi nous insistons sur ce point: Il est important de bien prospecter afin de pouvoir trouver le meilleur endroit où se dépose l’or et utiliser cette technique d’orpaillage. Lorsque on utilise une rampe de lavage, une question revient très souvent. Quand doit-on la nettoyer ? Nous allons voir ensemble que contrairement à ce que beaucoup pensent, le nettoyage doit se faire à un moment bien précis.

Nettoyer sa rampe à la fin de la journée.

Il est possible de ne procéder qu’à un seul nettoyage, juste avant de partir. Cette technique est fondamentalement bonne car le nettoyage d’une rampe est en soi une énorme perte de temps. Je vous vois faire les gros yeux derrière votre écran mais c’est entièrement vrai.

Concrètement, le seul moment où vous récoltez de l’or c’est uniquement lorsque vous tamisez votre gravier et que vous passez votre sable dans votre rampe, en réalité, lorsque vous faites l’action de trier du gravier par n’importe quel moyen. Plus vous remplissez votre rampe en sable aurifère, plus vous aurez d’or. C’est mathématique.

nettoyer une rampe caledonian

Lorsque vous nettoyez votre rampe, vous ne la remplissez pas, vous la videz. Donc techniquement, moins souvent vous nettoyez votre rampe d’orpaillage, moins vous perdrez de temps et plus vous aurez de chance de récolter de l’or. De fait, nettoyer votre rampe avant de rentrer chez vous est à priori une assez bonne stratégie.

Cependant , c’est aussi une stratégie risquée, car suivant la façon dont ont été conçus votre rampe, votre tapis, vos riffles et pièges à or, ces derniers peuvent se saturer de matériaux lourds, bourrant les pièges et riffles, ne permettant plus à l’or de s’accumuler et de trier correctement. Cela se traduit par de la perte d’or, lequel se déverse dans la rivière.

En conclusion, nettoyer une seule fois, en fin de journée n’est pas forcement une si bonne solution. En tout cas c’est une solution risquée.

Nettoyer sa rampe d’orpaillage toute les “x” heures.

L’autre façon est de se donner un timeur pour nettoyer sa rampe. Se dire tout simplement que toutes les heures, je nettoie ma rampe. Au moins je limite les pertes.

  • Pourquoi toutes les heures et pas toutes les 2 heures, 3 heures, ou plus ?

Rappelez-vous que nettoyer sa rampe est nécessaire mais c’est aussi une perte de temps. Si je mets 20 minutes à nettoyer mon concentré toutes les heures de remplissage de ma rampe, du moment où je sors ma rampe jusqu’au moment où je finis de mettre mes paillettes dans ma fiole. Imaginez-vous qu’en 8 heures passées au bord de l’eau , vous avez passé 2 heures à nettoyer votre rampe soit 1/4 de votre temps. Rendez-vous compte ? il est donc fortement probable que les nettoyages à des fréquences arbitraires vous fassent perdre pas mal de paillettes à la fin de la journée.

La question la plus pertinente est de savoir si ce nettoyage était vraiment nécessaire a ces fréquences-ci. Dans ce cas, comment connaitre le moment exact pour nettoyer sa rampe, juste au bon moment. C’est une bonne question, non ?

Trouver le meilleur moment pour nettoyer sa rampe de lavage

La première chose à faire est de comprendre comment fonctionne votre rampe. Ceci est fondamental pour déterminer quel riffle fait quoi. On sait que les premiers riffles sont très importants car c’est eux qui captent la majeure partie de l’or.

il est grand temps de nettoyer la rampe d'orpaillage

La deuxième chose à prendre en compte est qu’une rampe de lavage et ses pièges doivent toujours avoir de la disponibilité pour récupérer l’or. Autrement dit, il ne faut pas que les riffles soient colmatés par les matériaux lourds. Ce n’est évidemment pas en demandant au vendeur du matériel que vous aurez la réponse, car il vous dira que c’est en fonction de votre spot, plus placidement de vos graviers. Si vous avez un gravier très fortement chargé en sable noir et matériaux lourds (bourrés de plombs par exemple), le matériel se colmatera plus vite que si vous en avez peu.

Il faut tout d’abord bien positionner sa rampe pour limiter le colmatage des riffles par des sables légers

Comprenez d’abord comment fonctionne une rampe de lavage. Pour les débutants, cela peut prendre un peu de temps et de pratique . Le but est d’ajouter du sable en amont de la rampe, lequel peut se déplacer en douceur à travers les riffles. Si vous remarquez que les sables et les graviers plus légers sont capturés dans la partie supérieure des pièges, vous avez besoin de davantage de débit pour décharger ce matériau plus léger. Ceci peut se corriger de plusieurs manières. 

  • Vous pouvez positionner votre rampe dans une zone avec un peu plus de débit.
  • Vous pouvez également mettre votre rampe sur une pente plus raide pour augmenter la vitesse de l’eau qui passe sur les riffles.
  • Pour finir vous pouvez fabriquer un petit barrage de pierres en forme d’entonnoir pour augmenter le débit d’eau entrant dans la rampe.

Une fois que tout est correctement configuré, vous devriez avoir une situation où les matériaux plus lourds comme le sable noir et l’or resteront dans la rampe, tandis que les sables et les graviers légers sortiront à l’arrière.

Apprenez à regarder votre rampe et vos riffles.

Une fois que votre rampe est correctement configurée, vous devez garder un œil sur son bon fonctionnement. La fréquence à laquelle vous effectuez un nettoyage est entièrement lié à votre matériel et son fonctionnement. Si les matériaux sont chargés de sables noirs lourds, vous remarquerez que les riffles se rempliront rapidement, en particulier sur les bords (effets de ralentissement par friction des bordures comme sur les berges d’une rivière). si cela se produit, ils ne fonctionnent pas à une efficacité maximale.

nettoyer un tapis d'orpaillage

Dans des circonstances idéales, la plupart des paillettes d’or seront capturées dans les premiers riffles de votre rampe. Si vous remarquez qu’une grande partie de votre or se retrouve dans la partie inférieure de votre tapis, vous perdez probablement de l’or. Cela sera particulièrement vrai pour l’or fin qui est le plus difficile à capturer. Il sera donc nécessaire pour vous de bien regarder le fonctionnement de votre rampe d’orpaillage et lcelui de chaque riffle.

Déterminer le meilleur moment pour nettoyer.

Votre repaire seront vos premiers riffles (la première moitié supérieure) de votre rampe. Regardez votre rampe pendant que vous l’alimentez en graviers. S’il semble que les premiers riffles fonctionnent toujours correctement, il n’est pas nécessaire de nettoyer et continuer à alimenter votre sluice box.

Comprenez que le mot clé ici est l’efficacité. Si la rampe semble fonctionner correctement, continuez l’alimentation en gravier tant que vous voyez que les riffles font bien leur travail de tri. Un riffle qui fonctionne bien c’est un riffle dont les sables qui se trouvent derrière bougent, tremblent et restent mobiles par l’effet du vortex. S’il vous semble que les premiers riffles se chargnt de sable noir, sont peu mobiles et tremblent peu, il sera alors le moment de la nettoyer.

Une autre astuce qui vous aidera à rendre efficace le tri de vos riffles, est de déloger les cailloux ou gros modules qui se bloquent derrière les riffles. Cela aidera votre rampe à fonctionner à son efficacité maximale en laissant plus de place pour de nouveaux graviers et pourquoi pas de l’or. Cela vous permettra de capturer tout l’or possible disponible et de réduire vos pertes.

2 astuces simples pour savoir quand nettoyer sa rampe.

Passée la première moitié, il faut nettoyer.

Faire fonctionner une sluice box pendant une longue période sans qu’elle soit nettoyée, chargera les pièges d’une grande quantité de matériaux lourds et concentrés. Ces matériaux lourds affectent l’efficacité de la récupération d’or des riffles. Ce n’est pas toujours le cas mais cela dépend d’un certain nombre de facteurs différents, comme la taille et la forme de l’or, la taille et le type de riffles utilisés et la façon dont ils sont installés dans la rampe.

concentré de sable noir à nettoyer en orpaillage

Une grande quantité de sable noir n’est pas nécessairement un signe que vous perdez de l’or. L’or est quatre fois plus lourd que le sable noir. Dans certains cas, le sable noir aura peu d’effet sur la récupération d’or. Encore une fois, cela dépend de la configuration du système, du type de matériau en présence dans votre gravier, de la pureté (et donc du poids) et de la forme de l’or, ainsi que d’autres facteurs.

Le véritable test pour savoir quand un ensemble de riffles perd de son efficacité est lorsque l’or commence à être piégé plus bas dans la rampe de lavage. Il vous faudra un peu d’entrainement et d’habitude pour arriver à le voir. Lorsque cela se produit, il est définitivement temps de nettoyer votre sluice. Une astuce est de vider un des riffles se situant juste après la première moitié de votre dispositif de pièges.

Pour cela, utilisez votre doigt et vider le riffle en plein courant et essayer de voir s’il y a de l’or. S’il n’y en a pas, vous pouvez reprendre votre activité. Si l’or est présent, vous pouvez sortir votre rampe de l’eau pour procéder au nettoyage.

Cette procédure visuelle est peu risquée car soit il n’y aura pas d’or, soit il y en aura et il sera probablement récupéré par les riffles suivants, et le nettoyage s’ensuivra immédiatement après.

riffles caledonian orpaillage avec du sable noir

Les riffles en métal déployé ou les riffles de petites tailles auront tendance à se charger de sables noirs lourds plus rapidement que les plus grands types de riffles (tapis d’orpaillage). Les riffles plus courts concentrent généralement mieux l’or fin que les riffles plus hauts ou profonds.

riflles colmaté par le sable noir

Nettoyer sa rampe lorsque les graviers ne vibrent plus.

Vous l’aurez compris, le colmatage des riffles doit être pour vous le signal pour commencer à nettoyer votre rampe. Comment reconnaitre facilement des riffles colmatés ?

riffles caledonian orpaillage avec du sable noir

Il y a un moyen très simple de le voir. Un riffle crée un courant d’Archimède par gravitation (un vortex). Ce piège plaque les matériaux lourds derrière l’obstacle et trie son contenu par différence de densité. Ceci se traduit par des micro-mouvements des graviers qui vibrent derrières les riffles. La règle à retenir, c’est que “tant que ça vibre bien et fort, c’est que le riffle travaille bien“.

Cela demande donc de bien connaitre sa rampe et de repérer le moment où les graviers vibrent bien et moins bien. Lorsque les graviers seront rapidement stabilisés, avec peu de vibrations, il faudra rincer votre rampe. Avec l’habitude, vous saurez quand il faut nettoyer.

En fonction des lieux où vous irez, si le coin a plus de sable noir qu’ailleurs, cela vous demandera de rester attentif sur ce qui se passe dans vos riffles pour savoir quand nettoyer.

Notez également que les riffles qui doivent être vérifiés en priorité sont ceux de la première moitié de votre rampe.

Faire le test du plomb de pêche.

Si toutefois vous avez un doute sur l’état de colmatage de vos riffles, vous pouvez utiliser des plombs de pêche. Prenez un ou plusieurs plombs de pêche, le plus petit possible. Régulièrement, vous allez lâcher un plomb dans votre rampe et suivre l’endroit où il va s’arrêter. S’il s’arrête sur les 2 premiers pièges (5 premiers centimètres) tout va bien. S’il va trop bas, il sera le moment de tout nettoyer. Cette technique fonctionne vraiment bien quand on ne connaît pas bien sa rampe, au début.

Vues : 288