Bien ajuster sa rampe d’orpaillage

Utiliser une rampe n’est pas si simple en orpaillage. Plusieurs facteurs rentrent en ligne de compte. Par exemple, le débit, la morphologie de sa rampe, la tailles de pièges, la granulométrie de son gravier et la forme de l’or à exploiter. Il est important de bien prospecter avant de se lancer à faire du “sluicing“. Nous allons voir ici comment ajuster sa rampe en fonction du type de configuration ou vous êtes. Par ailleurs, le facteur principal sera le débit d’eau dans votre sluice.

rampe caledonian sur une rivière de l'aude

Si vous recherchez sur internet, vous trouverai régulièrement que l’angle de pente à apporter à la rampe est de 8 degrés. En toute honnêteté, bien fort est la personne qui a décrété ce chiffre comme une variable fixe. En effet, cet angle peut changer en fonction du volume et de la vitesse de l’eau utilisée et / ou de la forme moyenne, de la taille, du volume ou du poids (densité) du matériau que vous traitez.

Il n’y a pas de formule magique pour ajuster sa rampe !

Il n’existe pas de formule prédéterminée permettant de régler la vitesse de l’eau circulant dans une rampe et fonctionnant de manière optimale dans toutes les conditions. Par conséquent, plutôt que de vous donner une formule, je vais essayer de vous donner une idée de ce qui affecte la vitesse de l’eau dans une rampe. Nous allons voir aussi que des effets d’une vitesse de l’eau trop ou trop faible peut nuire grandement à une bonne captation des paillettes d’or. De cette manière, vous pourrez agir en tout état de cause de par l’observation que vous pourrez appréhender et être capable de prendre les bonnes décisions dans le cas d’une modification de positionnement de votre rampe et être sûr d’être parfaitement placé pour récolter de l’or.

magnifiique sluice box ou rampe d'orpaillage sur une rivière

Lors de la mise en place d’une rampe, il est souhaitable de disposer d’un débit d’eau suffisant pour déplacer les matériaux à travers la rampe. Dans l’idée, il faut que les matériaux circulent aussi rapidement que vous puissiez le pelleter (ou pomper) dans la rampe.

Comment ajuster un courant trop faible ?!

Si trop peu d’eau passe par une rampe, la force de l’eau est trop faible comatant ainsi l’arrière du riffles de tous les matériaux. Dans ce cas, il y aura peu ou pas d’action de concentration et la récupération de l’or sera quasiment impossible. Les graviers derrières les riffles restent alors immobiles. La concentration en or ne se fait plus et toute nouvelle paillette ne trouvera pas sa place dans ce piège. Si toutes les riffles sont identiques, l’or continuera son chemin jusqu’à la sortie de la rampe.

Comment ajuster un courant trop fort ?!


Trop de courant dans la rampe créera trop de turbulence derrière les riffles faisant jusqu’à apparaître de l’ébullition non laminaire en leurs sommets .

turbulence dans la rampe d'orpaillage

L’eau et l’air étant de différente viscosité très différentes, l’effet de saltation des graviers s’en retrouve complètement perturbés. La spirale d’Archimède n’existant plus, le dépôt de matériaux lourd derrière les riffles sera très affecté. Là aussi, pas d’or.

NB : Un autre phénomène que vous découvrirez en observant vos riffles. Les riffles les plus hauts de la rampe auront une spirale d’Archimède plus forte que celle plus vers le bas. Pensez qu’à chaque riffle il y a une turbulence et un vortex, et que ceci ralentira le courant global. Vous pouvez très bien vous retrouver avec un début de rampe parfaitement ajusté et une fin de rampe qui colmate.

La taille des riffles jouent également un rôle sur la (positionnement) de votre rampe.

Tous les points ci-dessus restent valables lors de l’ajustement pour obtenir la bonne quantité d’eau s’écoulant sur un système à structure en métal déployé. Cependant, lors de l’utilisation d’un tel système, il est nécessaire de rappeler que les riffles sont très courts. Donc, il ne faut pas beaucoup de vitesse de l’eau pour les concentrer correctement.

metal deployé pour orpaillage

Cela signifie que la taille des rapides affecte la vitesse optimale de l’eau dans la rampe, la classification des matériaux et la quantité de votre récupération d’or.

On juge la vitesse, juste suffisante, de l’eau au débit nécessaire pour déplacer les matériaux. L’or étant 6 fois plus lourd que le matériau traversant la rampe, il existe une marge d’erreur si la vitesse est un peu plus rapide que nécessaire.


La plupart des riffles utilisés aujourd’hui sont conçus de manière à ce qu’une les graviers les plus lourds se concentrent juste derrière eux. En augmentant ou en diminuant la rapidité de l’eau sur une série de riffles, la quantité d’eau agissant derrière chaque riffle est également augmentée ou diminuée, ce qui a un effet sur l’ampleur de la concentration.

effet vortex ou courant en spirale d’Archimède sur une riffle de rampe d'orpaillage

La vitesse de l’eau peut être accélérer soit en introduisant plus d’eau dans la rampe, soit en déplaçant la même quantité plus rapidement. Pour optimiser le système, le débit d’eau suffit à maintenir l’action du courant en Spirale d’Archimède derrière chaque piège. Attention il faut faire attention au phénomène d’ébullition par des turbulences trop importante derrière les riffles. si turbulences il y a, perte d’or il y aura aussi.

La vitesse de l’eau parcourant la rampe affecte directement la quantité de matériaux. Une vitesse parfaite remplit les riffles qu’à moitié. On peut constater que les matériaux dansent et vibrent derrière les tasseaux (se concentrant) lorsque l’eau coule.

Comment vérifier si le positionnement est correct ?

Pour vérifier le bon réglage de la rampe, faite un pan de quelques échantillons des rejets. Attention, cette vérification ne se fait pas au début mais après 20 bonnes minutes d’utilisation afin de laisser le temps à la rampe de travailler. On cherche non pas à vérifier la perte sèche de la rampe mais à vérifier si la rampe concentré bien les graviers. Si vous ne trouvez pas ou peu d’or résiduel, vous êtes configuré correctement. Si vous trouvez de l’or dans les résidus, vous devez ajuster vos réglages. Prenez en compte qu’une rampe a toujours de la perte. Une perte de 10% d’or est correct après 20 minutes d’utilisation.

Les bonnes pratique lors de l’utilisation du sluice

Les rampes traitent mieux les matériaux lorsque l’eau circule en continu. Trop de matériaux déversés à la fois dans une rampe bourreront les pièges. Ceci nécessitera un laps de temps pour trier et relancer le courant cyclique du riffle. Il faut juste espérer qu’une grosse pépite ne traverse pas à ce moment-là… Cela ferait passer l’or à travers la rampe ainsi saturée comme s’il n’y avait aucun piège présent. Déposer un 1/2 seaux de graviers, en une fois, dans son flare est loin d’être l’idée du siècle.

le bazooka est une rampe spéciale qui permet d'orpailler sans tamisage

Évitez les pauses

Il n’est pas recommandé de faire circuler d’eau au-dessus d’une rampe sans déposer de graviers trop longtemps. En effet, les courants d’eau continue son travail de concentration des matériaux. Ceci risque d’entraînant le lavage des matériaux les plus lourds hors de la rampe. Une sluice box exploitée pendant de longues périodes sans aucun nouveau matériau risque d’engendrer des pertes. L’importance de la perte en or dépendra d’une multitude de facteurs. Tels que le type de conception de la rayure, la quantité d’écoulement d’eau, le type et le poids des concentrés environnant ainsi que la taille et la pureté (densité) de l’or.

A l’inverse, si le débit se met à varier (fermeture d’un barrage en amont), il est déconseillé de repositionner une rampe déjà chargée du précieux concentré. Pire encore se la rampe a été mis hors de l’eau. Lavez votre rampe et repositionnez la. Si vous faite cela, une augmentation brutale du courant videra la plus part des riffles. Vous aurez tout perdu.

La vitesse de l’eau est la clef, il faut donc l’ajuster parfaitement !

Lorsque vous placez une rampe dans un ruisseau, vous pouvez régler la vitesse de l’eau en modifiant la pente. Mais aussi en faisant varier le volume d’eau traversant la section ou en plaçant la rampe à différents endroits. Dans le ruisseau où l’eau se déplace à différentes profondeurs et vitesses. Il n’est pas difficile d’obtenir le bon débit d’eau. Mais il est parfois nécessaire d’essayer différentes configurations jusqu’à ce que vous trouviez le meilleur positionnement pour votre dispositif. Dans un endroit où l’eau se déplace lentement, vous pourrez peut-être diriger plus d’eau à travers la rampe et obtenir la quantité de vitesse de l’eau dont vous avez besoin. Dans un cours d’eau où le débit se déplace plus rapidement, la vitesse de l’eau dans votre bac peut généralement être ajustée en modifiant le volume d’eau dirigé dans celui-ci et / ou en faisant varier sa pente descendante.

Il est plus facile d’ajuster un courant trop fort que d’accélérer un courant faiblard.


Vous aurez peu de difficulté à positionner votre rampe lorsque vous la placez dans un flux d’eau rapide. Vous pouvez utiliser des roches de rivière pour fabriquer une fondation dans le cours d’eau. En modifiant sa pente descendante, vous pouvez élaborer la bonne combinaison. Parfois, il est nécessaire d’empiler des pierres sous la rampe pour la maintenir en place et la caler. Cela est particulièrement vrai lorsque vous utilisez une rampe en plastique ABS.

La pente est parfois un casse tête

Si l’eau est lente, vous constaterez qu’il est généralement plus difficile d’obtenir un bon débit dans la rampe. Car vous devez créer une vitesse d’eau supérieure à celle qui rentre. Pour cela, il faut soit jouer sur la pente de la rampe.

2 solutions s’offrent à vous.

  • Soit vous avez une pente naturelle du sol qui vous permet d’ajuster celle de la rampe
  • Soit vous ne pouvez ne pouvez pas ajuster l’angle de la rampe et il va falloir jouer les massons.

Dans ce 2 ème cas, il faut vous fabriquer avec des pierres un barrage. Ce barrage a pour but emmagasiner de l’eau. Le barrage permet de créer un peu de hauteur entre le niveau de l’eau dans le barrage et celui juste derrière l’ouvrage. Vous gagnez donc de la hauteur pour appliquer l’angle voulu.

il faut bien positionner sa rampe pour bien orpailler efficacement

L’autre possibilité est de prolonger l’effet entonnoir du flare avec des rochers pour capter et accélérer le flux au niveau le plus étroit. Votre rampe.

monticule pour rampe d'orpaillage
sluice bonx rampe pour faire de l'orpaillage dans le gard

Rédigé par Whex – COPYRIGHT 2019-2020