Comment chercher de l’or dans une fissure ou faille ?

Si vous pratiquez l’orpaillage depuis quelques temps, vous avez dû vous rendre compte qu’il existe des tas de façons différentes pour trouver de l’or. Mais il y a toujours une constante avec l’or. On le retrouve presque toujours en contact avec le bedrock (du plancher rocheux). Ce bedrock se caractérise souvent par son irrégularité de surface, laquelle peut se présenter sous forme de trous (marmites) ou de fissures plus ou moins larges.

Nous allons nous attarder sur les fissures, en effet, lorsque j’ai débuté l’orpaillage, je me suis toujours demandé comment de l’or pouvait s’y coincer à l’intérieur. Comment peut-on nettoyer efficacement ces fissures , car, aussi petites que puissent paraître les fissures, on en sort toujours des gravier à devoir nettoyer, et à chaque fois, le résultat est payant.

C’est quoi une fissure ?

Une fissure est comme une cicatrice qui se trouve à la surface du bedrock. Pour comprendre pourquoi il y a de l’or dans une fissure, il faut déjà savoir comment elle se crée. Avant qu’il y ait cette fissure, la surface du bedrock était plane mais elle avait la particularité de permettre le dépôt des graviers à l’abri du courant. Même si ces graviers semblent immobiles, en réalité, ils ne le sont pas. La variation du courant fait que les graviers bougent et vibrent. Ces micro-mouvements érodent localement la roche mère.



Donc, si c’est une zone de dépôts (même partielle), et que les graviers en présence vibrent et érodent toujours la même zone de contact, le bedrock subit une déformation de sa structure, formant avec le temps une fissure de plus en plus profonde. Les graviers étant en vibration, les sables les plus lourds se retrouvent directement en contact avec la roche, empêchant la fissure de se refermer (un peu à l’image d’une cicatrice sur la peau dont on bloquerait la cicatrisation).

NB : c’est à peu près le même principe pour la création d’une marmite. Notez également qu’un rocher peut aussi avoir des fissures et joue aussi le rôle de substrat rocheux.

fissures dans un enorme rocher

Bien sûr, la raison pour laquelle l’or se trouve au plus profond des fissures du substrat rocheux n’est pas un secret. La forte gravité spécifique de l’or indique qu’il se retrouvera dans ces profondes fissures ou crevasses. Dans certaines situations, nous parlons de millions et de millions d’années qui se sont écoulées, permettant à l’or de se frayer un chemin.

Procéder au nettoyage de ces fissures en orpaillage s’appelle “le crevicing“.

Comment s’y prendre pour nettoyer une fissure ?

À un moment ou à un autre dans votre vie d’orpailleur, vous allez avoir l’opportunité de nettoyer une fissure ou une crevasse. Cependant, le nettoyage d’une fissure doit se faire avec méthode et minutie. Le plus important pour ce type d’exploitation est de ne surtout pas oublier des surfaces et des recoins qui ont souvent un coefficient de friction très élevés. Tout est important.

Une fissure, c’est comme une marmite. Le plus intéressant est toujours au fond. La vraie différence est qu’une fissure peut être longue et large, pouvant mesurer plusieurs mètres carrés parfois. L’objectif sera, pour vous, de tout nettoyer et d’atteindre le fond rocheux du piège. Les gens perdent beaucoup de temps à nettoyer les graviers de surface au sluice ou à la batée,

Si vous avez le temps, faites-le mais, mais portez plutôt une attention particulière au fond de la fissure. C’est là où c’est le plus intéressant et c’est là où se concentre tout l’or.

Vous trouverez davantage d’or dans une petite quantité de matériaux du bas, dans le substrat rocheux, plutôt que dans les matériaux plus légers qui sont en surface.

Les fissures et failles sont souvent peu exploitées.

Même si l’orpaillage existe depuis bien plus longtemps que votre propre existence, dans l’endroit ou vous prospectez, les orpailleurs d’antan préféraient traiter des graviers des bancs aurifères, souvent par commodité. Plus on nettoie de graviers, plus on trouve d’or. Donc, plus on passe de graviers dans la rampe et plus on trouve d’or, sauf qu’en réalité, les placiers de dépôts le concentrent très mal . C’est pourtant ce que les gens exploitent le plus, encore aujourd’hui.

fissures et failles dans un substrat rocheux schisteux

Lorsque l’on arrive au niveau du bedrock, surtout quand on se conditionne à vouloir traiter que du gravier par grosses pelletées, on oublie que c’est au contact de la roche mère que l’or se trouve. L’or ne peut pas descendre plus bas. Les gens ne prennent pas la peine de nettoyer soigneusement le bedrock, ainsi apparent, et ses fissures, aussi petites soient-elles. Si un jour, ceci vous arrive, approchez-vous de ces fissures ou microfissures et nettoyez-les, vous serez surpris c’est certain.

Comment nettoyer une fissure correctement ?

La taille des failles et des fissures peut varier. Vous pouvez avoir du très gros comme du tout petit. Aussi , votre panel d’outils devra être adaptable.

Les fissures les plus intéressantes à nettoyer ne sont pas les grandes, contrairement à ce que l’on pourrait croire. Plus elles sont petites, profondes et étroites, plus le potentiel aurifère est important. Il m’est arrivé de trouver plus de 60 paillettes sur une fissure de 5 cm de long, épaisse de 3 mm et ayant une charge de sable de moins de 20 grammes (soit un ongle d’auriculaire).

Nettoyer les fissures étroites n’est cependant pas facile. Certaines fissures ont des formes asymétriques et irrégulières qui nécessitent l’utilisation de crochets a failles de différentes formes. Il y a bien sûr le matériel de base, à savoir une cuillère à café, très pratique pour vider grossièrement une faille, un tournevis plat avec le bout plié à 90 degrés afin de pouvoir s’en servir de levier pour déloger des cailloux coincés.

Enfin, vous pouvez également opter pour du matériel plus “chirurgical” comme des crochets de dentiste. Très fin, ils permettent d’aller chercher des sables aurifères inaccessibles et peut être aussi des grains d’or. Pensez aussi à la brossette à poils métalliques, idéale pour nettoyer la surface du bedrock de tout le sable de contact.

Petit à petit, lors de votre nettoyage, vous allez arriver au fond de la fissure, et il n’est jamais évident de déterminer lorsque la faille est définitivement nettoyée. Une chose est certaine, n’arrêtez pas trop tôt et prenez bien le temps de tout récupérer. Si une faille est riche en or, il est probable que vous êtes le premier à la nettoyer. Donc, n’allez pas trop vite et prenez le temps de faire les choses correctement.

Plus vos outils seront variés, mieux vous pourrez nettoyer. Inutile d’acheter du matériel spécifique en magasin d’orpaillage, tout ce matériel se trouve partout chez vous : fil de fer, brosse à dent, boule en inox, tournis, … le but du crevicing n’est pas de casser le substrat rocheux. Cela est même absolument interdit et nuit à l’image de notre loisir. Il faut juste nettoyer les cavités afin d’espérer que celles-ci se remplissent à nouveau avec le temps.

Tout se nettoie au pan américain.

Si vous procédez méthodiquement et proprement, la quantité de matière à nettoyer sera minime. Vous pouvez évidemment passer vos graviers au sluice, mais généralement la quantité de sable à nettoyer est si faible que le pan américain suffit. Lors du nettoyage, vous allez sûrement avoir des sables ou graviers liés entre eux, voire amalgamés. Il faudra alors faire en sorte de les casser pour ne pas passer à côté d’une pépite incluse.

Lorsque l’on nettoie une faille ou une fissure, il faut être le plus efficace possible. Pour rendre le travail plus difficile, toutes les failles ne se valent pas. Vous en trouverez qui donneront plus d’or que d’autres. Aussi, comme pour tout en orpaillage, il va falloir tester. Une fois que vous aurez trouvé une fissure intéressante, il va falloir la vider.

resultat d'un nettoyage au pan d'une fissure

Pour vider une fissure, il faut être méthodique et persévérant. Inutile de tester régulièrement votre faille, ce serait une perte de temps. Il vaut mieux prendre votre pan et nettoyer absolument tout. Si la quantité de graviers et plus importante que prévue, troquez votre pan américain pour un seau pour accueillir vos précieux graviers aurifères.

Ne faites votre nettoyage que lorsque vous aurez tout vidé. N’oubliez jamais que, tout comme pour une rampe, le nettoyage est une perte de temps (par définition). Tant que vous remplissez votre contenant, vous êtes efficace. Donc, le nettoyage de vos graviers et le tri de l’or au pan ne se fait qu’une fois le travail terminé dans votre zone.

L’état d’esprit d’un nettoyeur de fissures.

Faire du crevicing, du nettoyage de faille, demande beaucoup de patience et de méthode. Beaucoup d’orpailleurs pensent que l’orpaillage se résume à passer un maximum de gravier dans une rampe d’orpaillage pour avoir encore plus d’or. C’est normal, utiliser une rampe de lavage fascine toujours. Lorsque j’installe ma rampe de terrasse sur le balcon, mon fils adore regarder l’eau couler et les graviers dégringoler de la rampe. Les adultes aussi adorent regarder ça, avouez le !!

Le crevicing c’est tout l’inverse. En plus de nettoyer soigneusement votre fissure, vous serez constamment à 4 pattes, mal installé, les genoux sur les galets ou sur un bedrock bien saillant. Vous verrez par vous-même que, finalement, vous allez peu vous déplacer, récupérer peu de graviers à nettoyer, mais vous trouverez certainement plus d’or que le gars qui aura passé sa journée à remplir son sluice avec des tonnes de sables.

Si tel est le cas, vous comprendrez alors que parfois il vaut mieux tester des choses différentes, réfléchir un peu pour être plus efficace, que si vous commencez à nettoyer une fissure, il faut toujours la nettoyer à fond. C’est comme dans les glaces en cône, le meilleur, c’est toujours ce qu’il y a au fond. Comme toujours en orpaillage, l’or se trouve toujours au fond. Ne l’oubliez jamais.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *