Impression 3d : comment fabriquer son matériel d’orpaillage ?

Cette dernière année, l’impression 3d est devenue une technique de conception de produits plastiques de plus en plus grand public et abordable. Bien que la conception 3d par CAO (conception assistée par ordinateur) demande certaines connaissances dans le domaine des plans techniques et du design technique. On l’utile de plus en plus pour l’orpaillage et connaît lui aussi son public pour fabriquer son propre matériel. C’est ainsi que de plus en plus d’orpailleurs se sont formés, souvent en autodidactes, à la conception 3d pour fabriquer rampes d’orpaillage, tapis d’orpaillage et autre matériel que l’on peut utiliser en prospection.

Dans cet article, nous allons vous démontrer que l’impression 3d peut devenir votre meilleur atout pour concevoir votre propre matériel d’orpaillage, à moindre coût. Nous vous donnerons également quelques plans d’impression 3d “open source”, qui vous aideront ou vous inspireront pour vous lancer dans cette aventure. Comme j’aime le dire : le meilleur orpailleur reste celui qui sait adapter son matériel et ses connaissances au milieu dans lequel il évolue.

C’est quoi l’impression 3d ?

Comme nous l’avons abordé en introduction, l’impression 3d prend une place de plus en plus importante dans nos foyers. Autrefois réservé aux industries de pointe, les imprimantes 3d ont vu leur prix énormément baisser depuis 2016. Ainsi le grand public, souvent orienté vers la robotique, a pu obtenir les premières imprimantes 3d chez eux. Aujourd’hui, une imprimante 3d ne coûte que 300 euros et peut servir pour divers usages du quotidien.

Vous avez besoin de fabriquer une pièce bien précise pour repérer un objet, vous pouvez l’imprimer en 3d. Cette imprimante possède une buse fixe qui chauffe un filament en plastique. Ce filament, ainsi chauffé, se dépose sur une plaque mobile sur 3 axes x, y et z que l’on appelle “plateau chauffant”. Seul le plateau est mobile, permettant de déposer avec précision le filament chauffé. L’imprimante suit des directives contenues dans un fichier plan pour reproduire l’objet qui a été dessiné en conception 3d. Le filament se dépose donc par couches successives, donnant forme, petit à petit, à l’objet voulu.

Il est donc tout à fait possible de fabriquer n’importe quel objet, n’importe quel matériel, à la simple condition de fournir l’objet à produire à l’imprimante.



L’intérêt de l’impression 3d en orpaillage

Comme nous le répétons assez souvent sur ce site : oui, vous pouvez vous fabriquer une grande partie de votre matériel d’orpaillage vous-même. Nous sommes partisans de ce principe pour plusieurs raisons :

  • Fabriquer son matériel permet de limiter les coûts
  • Fabriquer son matériel permet de mieux comprendre les principes hydrodynamiques de l’eau et de l’or.

L’impression 3d est aussi un excellent moyen de pouvoir fabriquer bon nombre d’outils d’orpaillage, comme des tapis d’orpaillage, des pans, des rampes de lavage, des systèmes de nettoyage de concentrés, des réducteurs pour des pompes à main (même si la durabilité n’excède pas quelques sorties), et autant d’autres outils nécessaires.

impression 3d en cours de travail

C’est également l’occasion de tester de nouveaux designs, afin d’avoir une panoplie de matériel adapté à vos besoins et à votre façon d’orpailler.

NB : il est intéressant de noter que bon nombre d’orpailleurs pensent que la rampe ou le tapis d’orpaillage idéal sachant tout faire existe. En réalité, cette affirmation est complètement fausse. Il n’existe pas de rampe ou de tapis idéal. C’est l’orpailleur qui doit comprendre comment fonctionne son matériel, comprendre à quoi il sert et sur quelle configuration il fonctionne. Il doit donc s’adapter à son matériel, le comprendre pour savoir l’utiliser correctement.

C’est sur ce principe que l’impression 3d prend tout son intérêt dans la prospection aurifère. Adapter son matériel à son usage.

Les conditions pour utiliser l’impression 3d en orpaillage

Investir dans une imprimante 3d demande tout de même un minimum d’informations; cela demande un peu d’investissement personnel. Lors de l’achat d’une imprimante 3d, il va falloir apprendre à régler la machine et utiliser les bons fils. Pour vous rassurer, aujourd’hui, les imprimantes sont assez “clé en main” et préréglées. Toutefois, il sera nécessaire d’apporter vos propres réglages pour avoir un meilleur résultat. Cela demandera du temps, mais sachez que la France a une communauté très performante dans l’impression 3d.

Je ne suis pas non plus certain qu’investir dans une imprimante 3d uniquement pour l’orpaillage soit opportun si vous n’y trouvez pas un usage annexe. Comme les possibilités de création et d’impression sont infinies, je pense que vous saurez diversifier vos usages dans la vie de tous les jours.

Pour l’orpaillage, le point le plus important est la taille du plateau. Plus le plateau sera grand, plus vous pourrez faire de créations intéressantes, surtout pour des tapis d’orpaillage. L’idéal est d’avoir un plateau avec une largeur utile de 25 cm minimum. D’ailleurs, le prix d’une imprimante est fonction de la taille du plateau chauffant. En général, les orpailleurs utilisent l’impression 3D pour faire essentiellement des tapis.

tapis en impression 3d en action dans une rampe

Il est nécessaire d’utiliser le bon fil. C’est généralement du fil PLA qui est utilisé, car il est bon marché et suffisant pour notre usage, mais il rend les objets créés rigides. Il peut être intéressant d’utiliser du fil flexible TPU qui permet de faire un tapis souple, plus adapté pour faire des tapis d’orpaillage. Ainsi vous pourrez plier votre tapis pour faciliter son nettoyage.

Enfin, parlons un peu du cœur de l’impression 3d : la conception du plan. On utilise le CAO pour faire cela. C’est tout simplement la création d’un plan en 3d par ordinateur. Il existe pas mal de logiciels gratuits pour faire cela comme fusion 360 de Autodesk. Là encore, il faudra prendre le temps d’apprendre mais il existe bon nombre de tutos sur internet ou youtube. Le fichier qui en ressort est, le plus souvent, sous le format .stl. Il suffira alors de transmettre ce fichier à l’imprimante et elle sera capable de donner vie à vos idées.

Quelques fichiers STL pour vos premières créations en orpaillage

Nous mettons à dispositions quelques fichiers STL de projets d’orpaillage, soit en open source (libres de droit), soit de nos propres réalisations. Pour ma part, cela fait 3 ans que je dessine des plans et que je teste des idées de tapis existants ou pas. C’est grâce à cela que j’ai pu faire des tests de produits sur le marché.

Voici donc quelque plans qui pourraient vous intéresser :

Les rampes d’orpaillage en impression 3d

impression 3d bazooka sluice

Ce bazooka est entièrement réalisé en 3d. Il est fait de plusieurs parties en imprimer et à assembler . Certaines parties sont amovibles et facultatives comme la trémie à l’avant du bazzoka sluice.


impression 3d rampe de lavage

Mini-rampe en multi-partie et à assembler avec flare.


impression 3d grande rampe d'orpaillage

Rampe d’orpaillage en plusieurs pièces avec flare, riffles et ralentisseur tapis strié


impression 3d mini rampe d'orpaillage

Une mini-rampe faite en plusieurs pièces et emboîtables


Les tapis d’orpaillage en impression 3d

impression 3d tapis d'orpaillage

C’est l’un des tapis d’orpaillage que je préfère. En effet, bien que très régulier, les riffles sont bien marqués mais également bien orientées pour ne pas trop faire de turbulences. Ce tapis est très efficace et très facile à nettoyer.


impression 3d tapis d'orpaillage

Ce tapis est relativement basique et fonctionne sur très faible courant. Idéal pour traiter des concentrés.


impression 3d tapis d'orpaillage ultimate mat

Il est en effet plutôt bien, mais hélas je n’ai pas eu le temps de l’optimiser. Tous les pièges sont progressifs et assez différents pour palier à tout type de dépôts. Il a cependant un défaut : celui de n’être pas assez agressif. Ce stl est la version du tapis d’orpaillage ultimate qui est en vente dans certain magasin qui est la version prototype. Il demande une petite modif pour le rendre nettement plus performant.


impression 3d tapis d'orpaillage

Ce modèle est une reproduction approximative, mais réaliste du tapis scrubber de goldhog. Donc autant dire qu’il fonctionne très bien.


impression 3d tapis d'orpaillage

Ce tapis est plutôt intéressant car il est agressif; il est également sur plusieurs niveaux de hauteur, ce qui permet de faire varier le courant au passage de certains pièges.


impression 3d tapis d'orpaillage

Ce tapis est très agressif, idéal sur courant fort.


impression 3d tapis d'orpaillage

Ce tapis n’ est vraiment pas mal, car le début est relativement “doux” avec ses stries permettant de ralentir les métaux lourds puis la seconde partie est relativement agressive avec des riffles faisant penser à des fissures de bedrock.


impression 3d tapis d'orpaillage

Ce tapis est relativement complet. De gros riffles, des fosses, et les zones normalement inactives sont pourvues de stries. La moindre surface est utilisée pour une fonction bien précise.


impression 3d tapis d'orpaillage

Ce tapis est plutôt polyvalent avec de larges zones de calme, juste après les gros riffles permettant un tri optimal des matériaux . Quelques fissures sur la partir montante des riffles.

tapis dream mat en impression 3d copie

Voici une copie très proche du tapis à vortex à plat tourillonnant du célèbre Dream Mat.

Autres outils en impression 3d

impression 3d pan americain

Voici un plan stl d’un pan américain avec 2 séries de riffles et une zone plate.