Savoir et conseils pour l’orpaillage

la rampe caledonian est la rampe la plus utilisée et adapté en france

L’orpaillage est avant tout une science qui s’apprend. Il utilise plusieurs matières d’apprentissage. Physique des matériaux, mécanique des fluides, géologie et gemmologie, mathématique appliquée et géométrie.   Pour cela, les conseils que vous trouverez ici sont avant tout appliquées et applicable sur le terrain. Car le but est de se servir de la science pour vous donner tous les outils afin d’orpailler, trouver et récolter l’or dans les meilleurs conditions. 

Cela fait depuis 2013 que David Gsub et moi (whex) orpaillons. (Il ne le dira pas mais c’est moi qui l’ai initié). A cette époque, il y avait très peu d’informations sur l’orpaillage en France. On a donc dû faire avec le peu de supports qu’il y avait sur le net Français. Surtout aux États-Unis ou la pratique est nettement plus populaire. Avec le temps, l’orpaillage a connu un véritable engouement mais hélas les structures n’existaient toujours pas.

C’est de ce constat que nous avons pris le parti de centraliser à la fois notre expérience et les informations que nous avons pu collecter. Car en orpaillage dévoiler son savoir c’est comme dévoiler son spot. la population a augmenté mais à l’inverse le partage se résume, aujourd’hui, au néant. Voir pire, à de la désinformation, que ce soit technique ou sur du matériel.

A défaut d’en fâcher quelque uns, nous allons tenter de vous proposer notre point de vue. l’orpaillage est un partage, une passion et un loisir. Si certain pense qu’ils vont devenir riche et qu’ils trouvent beaucoup, posez vous la question sur “comment et au détriment de quoi ils y arrivent …”. Par chance nous le savons déjà mais nous garderons ça pour nous. Le plus important pour nous c’est de partager le peu qu’on a appris.

Dans notre cas, nous allons rester le plus simple possible, et utiliser uniquement des domaines dont nous besoin. 

Le milieu naturel (ou non) joue également un rôle de variable en orpaillage. Il faudra donc prendre ce facteur en compte.