Reconnaitre une opale et en trouver en France ?

L’Australie est bien connue pour ses pépites d’or et ses chercheurs d’or qui arpentent son désert. Mais l’Australie est également le pays de l’opale. Bien que non cristallin contrairement au quartz ou l’agate, l’opale est une forme minérale de la transformation du silicate. Elle est le produit de fragments de silice anamorphique (dite amorphe) inclus de cristaux à facettes naturelles. Une pierre d’opale contient jusqu’à 30% d’eau.

Sa composition chimique est du dioxyde de silicium (SiO2 nH2O) et sa date de formation est estimé à entre 65 et 145 millions d’années. L’opale se trouve majoritairement dans le continent Australien, Africain et Américain. Même si la documentation est rare, en France aussi, il existe quelques gisements d’opales. Dans cet article nous allons tenter de vous présenter ce minéral, et vous aiguiller pour savoir où prospecter en France.

Les caractéristiques des opales.

La plupart des opales se trouvent dans la couche de roche du Crétacé qui était à l’époque où les dinosaures parcouraient la terre.

L’opale a tendance à être trouvée à la surface dans des zones où jaillissaient jadis des sources chaudes géothermiques. Les minéraux se sont retrouvés dans ces sources d’eau chaudes, dissous et en contact avec les couches de bedrock. Plus de 90% des opales mondiales proviennent du sud de l’Australie, bien qu’on puisse les trouver dans d’autres parties du monde comme l’Éthiopie, le Brésil, le Mexique, la Tchécoslovaquie et le Nevada.

opale boulder d'australie par charliesgems.fr

Pour définir l’opale en termes simples, il s’agit d’un gemme minéral solide qui s’est solidifie à partir du dioxyde de silicium chimique venant de végétations, de bois et d’os en décomposition en présence d’une source thermale chaude. Il a les caractéristiques d’un minéral, mais il n’en est pas un. L’opale est donc un mélange du dioxyde de silicium avec de l’eau sous haute température.

Contrairement à d’autres gemmes, l’opale se décline en plusieurs variétés : blanc, bleu, rouge, noir et même incolore. Son caractère qui le rend unique est qu’il affiche toutes les couleurs du spectre résultant de l’interférence et de la diffraction de la lumière qui le traverse. En d’autres termes, l’apparence arc-en-ciel et brillante de l’opale, varie en fonction de l’angle de vision et de l’intensité lumineuse.

Les opales précieuses et communes.

Les opales dites “précieuses” sont reconnaissables par leurs jeux de couleurs à la lumière et sont donc extrêmement rare et recherchées. En comparaison, l’opale commune est beaucoup plus terne et se trouve en abondance dans le monde. Ceci explique aussi son faible cout. Il arrive également de trouver des spécimens d’opales qui mixent une opale précieuse et communes. On l’appelle alors “potch“.

Pour vous donner un ordre d’idée, dans une mine d’extraction d’opale, on trouve 95 % d’opales communes et Potch réunis et 5 % d’opales précieuses seulement.

L’opale est sédimentaire.

L’opale est l’une des rares pierres précieuses d’origine sédimentaire. Elle contient encore entre 5 et 10 % d’eau ce qui la rend très fragile. Lors de sa taille, il est absolument indispensable de la tailler en présence d’eau pour éviter la chauffe de la pierre et l’évaporation de son eau, lui faisant perdre ses couleurs si caractéristiques.

Cette eau est un vestige des anciennes rivières ou mers dans la zone d’extraction. Les orpailleurs en Australie ont trouvé les premiers morceaux d’opale précieuse en 1863. Un grand pourcentage d’opales vendus dans le monde vient d’Australie répartie sur 3 régions distinctes.

The Lightning Ridge (la terre de l’opale noire), les terres d’Australie du Sud Coober Pedy, Mintabie, Lambina et Andamooka (principale réserve nationale) et les terres du Queensland, où l’opale boulder est originaire.

Opalescence.

La caractéristique la plus frappante de l’opale est la capacité de réfraction lumineuse des couleurs de ses facettes. En fait, le terme «opalescence» a été inventé pour décrire ce phénomène. La taille et l’espacement des sphères amorphes de silice dans la pierre réfractent des longueurs d’onde spécifiques de la lumière produisant ainsi ses couleurs à facettes.

Chaque sphère réfractant une seule couleur du spectrale, un peu comme les gouttelettes d’eau dans un arc-en-ciel. L’interaction de ces longueurs d’onde de lumière lui confère son attrait visuel unique et en fait l’une des pierres précieuses les plus recherchées au monde.

opales taillées dans une main par charliesgems.fr

L’opale est définitivement la pierre précieuse la plus difficile à évaluer de par son nombre important de variantes. Couleur, luminosité, forme, lieu d’extraction.

Quels sont les facteurs qui permettent de déterminer la qualité d’une opale ?

Le marché de l’opale a beaucoup évolué avec le temps ainsi que les prix. L’identification et la cotation des opales également. Aujourd’hui, nous savons qu’il y a 9 facteurs à vérifier afin d’estimer au mieux le prix réel d’une opale.

Ces facteurs sont :

  • La couleur du reflet,
  • Le Jeu de couleur,
  • Le motif des facettes,
  • Le ton du corps,
  • La luminosité,
  • La Forme,
  • Les inclusions,
  • La réputation de la mine,
  • Les opales traitées ou naturelles.

La couleur des reflets.

La couleur est la première chose que vous remarquerez sur une opale. Le rouge est la couleur la plus rare et la plus recherchée. Puis vient l’orange, le vert, le bleu et le violet (dans cet ordre d’importance de rareté). Mais une opale n’est jamais constituée d’une seule couleur. Elle a toujours une couleur dominante et une ou plusieurs couleurs secondaires. Dans tous les cas, on ne se réfère que sur la couleur dominante pour fixer le prix.

Il y a aussi quelques subtilités de couleur à connaitre. Par exemple les couleurs dites cachés. Comme nous l’avons vu plus haut, une opale n’est pas un cristal mais elle conserve des caractéristiques translucides. La lumière joue donc un rôle important sur la couleur perçue. Vous pouvez donc avoir devant vous une opale avec une couleur dominante rouge mais avec en son centre une facette minérale interne bleu qui rend une couleur dominante très profonde qui la rende alors exceptionnellement rare et recherché.

opales brutes par charliesgems.fr

Seul les gens habitués aux couleurs normalisés de ces pierres arrivent à déceler ces variations de couleurs qui les qualifient de fantastiques et rarissimes. L’épaisseur de la facette minérale (la facette de couleur tant recherché par les amateurs) impacte aussi le rendu et sa valeur.

La direction des reflets.

Toute la beauté d’une opale réside la variation de couleur en fonction de l’angle de vision et l’angle des faisceaux lumineux qui la traversent. Une opale à toujours une position ou l’explosion de couleurs et de reflets sont plus intense. On appelle cela « la face d’une opale ».

Elle a donc une face puis d’autres, secondaires, moins intenses mais qui peuvent être assez dominantes. Plus les faces sont nombreuses, plus elle est recherchée car plus à même d’être mis en valeur sur un bijou. On dit alors que l’opale possède une grande « polyvalence de face ». L’objectif pour les collectionneurs et bijoutier est d’avoir l’opale la plus polyvalente possible. Ceci affecte donc son prix.

  • Les opales qui ont une face multidirectionnelle font de bonnes pierres pour des bagues. Ces opales sont très polyvalentes et ont plus de valeur qu’une opale monodirectionnelle. 
  • Une opale qui a une face monodirectionnelle est idéale pour en faire un pendentif.

Le motif des facettes.

On parle de modèle d’une opale pour le motif que dessine les facettes de couleurs perçues. Les motifs peuvent donc variés et sont toutes nommés : le maquereau, le bloc, le flash large, le flash roulant, le pinfire, l’arc-en-ciel le nid d’abeille et enfin le motif Arlequin. Le motif Arlequin est le motif le plus rare et le plus apprécié des amateurs d’opales.

Le ton corporel.

On parle de ton corporel d’une opale pour définir sa couleur matricielle. Les opales sont donc classées en 9 catégories allant de la catégorie N1 à N9. Plus la numérotation est petite plus elle est noire, et tend vers le blanc cristallin blanc pour les chiffres les plus hauts. Ce classement a été inventé par l’association Australienne des Opales.

  • Les opales noires sont les plus précieuses et ont un ton corporel de N1 à N4.
  • Les opales en N5 à N6 considérées comme une opale semi noire ou foncée. 
  • Les tons corporels N7 à N9 sont appelés opales de cristal.

La luminosité.

Tout comme le ton corporel, la luminosité a aussi son classement allant de B1 à B7. B7 étant le plus brillante et aussi la plus chère. 

La forme.

Les opales de formes ovales sont considérées comme les plus précieuses que la forme commune. Il existe une exception pour le cas des opales boulder où la forme commune est considérée comme souhaitable. La forme de l’Opale détermine une fois de plus sa polyvalence. Les pierres ovales ont la meilleure probabilité d’offre de belles faces et variation de couleurs et peuvent être utilisées dans une grande variété d’applications.

opale australienne allongés par charliesgems.fr

L’opale est presque toujours taillée en cabochon. Un cabochon a plus de valeur lorsqu’elle a un dôme haut qu’une pierre plate et allongé. Cela est dû au fait que les cabochons sont parfaitement adaptés pour être posés aussi bien en bague qu’en pendentif. Les formes plates sont moins appréciés car elles offrent beaucoup moins de libertés pour les monter en bijoux.

Les inclusions et lignes de potch.

Inclusions ou lignes de potch ne doivent pas être confondues avec des fissures. Une ligne de fissure reflète la lumière et dévalorise considérablement une opale. Seul un œil expert et entrainé peut faire cette différence.

Une ligne de potch ne reflète pas la lumière. Ces opales ont une valeur inférieure mais peuvent créer des motifs artistiques. 

Certaines opales peuvent également avoir des inclusions de débris de dégradations d’origine végétale (morceau de feuilles ou branches) ou de minéraux extérieurs (grains de sable). Ceci réduit considérablement sa valeur.

La réputation de la zone d’extraction.

La zone d’extraction n’a que très peu d’intérêt sur la valeur de l’opale. Mais certaines mines réputées ont su gagner une reconnaissance et une renommé de par leur qualité de travail d’extraction, produisant un historique de pierres de qualité. Il faut donc prêter peu d’attention sur la zone géographique d’un pays, mais être capable de savoir qui l’a extraite. C’est ce qui se passe en Australie ou en Éthiopie.

L’Australie a une réputation mondiale comme les opales les plus chères du monde. De nombreux pays produisent maintenant de bonnes opales comme l’Éthiopie, le Mexique et le Brésil. Les opales de chaque pays peuvent être uniques et ce facteur aide à déterminer le prix de l’opale.

L’opalisation naturelle et traitée.

L’opale naturelle a toujours une valeur supérieure à celle de l’opale traitée. Au cours des dernières années, l’opale de cristal éthiopienne fumée ou traitée a été vendue sous forme d’opale noire naturelle. Ce traitement n’est pas permanent. Malheureusement, nous voyons maintenant beaucoup de fausses opales proposées à la vente, non seulement en ligne, mais également dans des lots d’opales brutes. 

La fausse opale ou opale synthétique est également à surveiller. Il est préférable de vous renseigner sur la façon de repérer une fausse opale.

Il y a des opales en France.

On en parle très peu mais en France aussi, il y a des gites opalifères. Hélas leur qualité est vraiment très médiocre et la qualité d’opalescence est souvent insignifiante.

L’opale se trouve notamment en Auvergne en lien avec le volcanisme récent. on trouve la lussatite de Limagne, la forchérite de St-Nectaire (opale jaune à inclusions de réalgar et d’orpiment), la résinite de Gergovie. Il existe aussi une opale rose de Quincy dans le Cher appelée quincyite et dont la couleur est due à des inclusions de sépiolites colorées et de pigments organiques.

En France, une autre type d’opale, également rose a été découverte près de la carrière de la Marie (près de Quincy sur Cher), ainsi qu’aux environs de Mehun-sur-Yèvre.

L’opale est aussi signalée  dans le secteur Blond-Oradour en Haute Vienne, à Quistiav et Guern dans le Morbihan, dans le Cantal et sur le massif du Sancy.

Entretenir une opale.

Une Opale n’est pas un minéral. C’est un gemme “vivant”. Son entretien nécessite un peu de précautions. Le plupart des opales doivent se nettoyer à l’eau tiède, du liquide vaisselle et une brosse à poils doux, et être régulièrement mis en contact avec de l’humidité sous peine de sécher et de se craqueler. Les opales Éthiopiennes sont une exception car elle supporte mal l’humidification. Du fait de sa faible dureté, elle est très sensible au chocs, en particulier si elle est en contact avec des minéraux plus dure qu’elle. Il faut absolument éviter d’exposer votre opale à de fortes chaleurs et à une source lumineuse trop forte et direct. L’opale est à base d’eau. La chaleur fera évaporer l’eau qu’elle renferme et le rendra opaque de façon irréversible.

NB : Merci à Laure, gérante de Charlie’s Gems de nous avoir aidé par son expertise sur les opales, à rédiger cet article.

Hits: 1390