Comment se déroulent les compétitions d’orpaillage ?

Bien que moins intéressant en tant que tel, sachez qu’il existe des compétitions d’orpaillage. Un moyen de pouvoir se mesurer aux autres sur sa technique d’orpaillage, plus spécifiquement sur la manipulation de la batée. Vous l’aurez compris, le but ne sera pas de prospecter et de trouver de l’or dans un milieu naturel mais bien de récupérer le plus vite possible un certain nombre de paillettes d’or contenu dans un seau au beau milieu d’un bac rempli d’eau. Nous allons vous expliquer comment cela se déroule.

La base de la compétition.

Tout d’abord, il faut comprendre que la compétition de chercheurs d’or est une chose à prendre au sérieux quand on s’y intéresse. En effet, les règles sont soigneusement notifiées par la WGA Goldpannong Chamionships. Ainsi tout le monde a les mêmes règles, partout dans le monde. Seul les compétitions en bassin clos font partie du championnat. Les compétitions de prospection d’or en eau vive ne fait pas l’objet de championnats officiels.

Ces règles touchent tout ce qui encadre le déroulement de la compétition : les catégories, le sexe des participants, le type de graviers, le type de matériel …

Généralement, le matériel a également beaucoup évolué. Aujourd’hui, le plat finlandais est la formule 1 du pan de compétition.

plat findelendais fait maison entièrement en bois

Il existe 3 types de competitions bien distinctes :

  • Individuel,
  • D’endurance, et
  • Par équipe.

À noter que l’eau dans le bac n’est jamais changé … Au fil des tours, la compétition devient de plus en plus compliqué.

compétiteurs autour d'un bac pour trouver le plus vite de l'or

Les compétitions individuelles.

Chaque compétiteur a sa propre batée, une quantité commune de sable stérile et calibré (10 Litres), et un nombre définit de paillettes d’or (sans pépites) sur une même série. Le nombre de paillettes peut également varier d’une série à une autre mais seul les juges connaissent le nombre, à chaque fois.

Chaque chercheur d’or doit nettoyer le gravier proposé. Le but étant d’isoler les paillettes et les placer dans une fiole d’eau propre. L’épreuve est chronométrée. Celui-ci s’arrête lorsque la fiole est rebouché par son bouchon signe que le compétiteur a terminé son nettoyage. Chaque paillette manquante donne 5 minutes supplémentaires, de pénalité. Un classement est alors donné en fonction du temps de chaque participants.

Les compétitions d’endurance.

C’est exactement les mêmes conditions que pour la compétition d’endurance mais avec une quantité de graviers beaucoup plus importante (en général 100 Litres de graviers). À noter que cette compétition a été initiée par la FFOR et fait partie d’une des compétitions reines partout dans le monde.

Les compétitions par équipe.

Cette compétition est une course de relais par équipe mixte de 5 participants. Chaque participant doit nettoyer et isoler les paillettes de son seau (dans les mêmes conditions qu’une compétition individuelle). Le passage de témoin est la fiole à paillette qui donne le “top-départ” au suivant qui se met alors en place dans le bac d’eau. La session se termine lorsque le dernier participant bouche la fiole. L’équipe la plus rapide, pénalité comptabilisée, a gagné, selon son classement.

Hits: 81